Dimanche blanc

Un réveil sous la neige, que demander de mieux ?

Mon doigt s'est enfoncé jusqu'à la garde dans la ouate. Cela m'a permis de savoir que mon index mesure sept cm...

Opération bambou ! Ils ployaient sous le poids de l'épaisse couche blanche accumulée par le vent. Un vif chatouillis leur a redonné vigueur et couleur. Le canisse a chu, brisé. Las, il faudra, cette fois, le remplacer.

Ce soir, il ne reste plus que quelques blancheurs éparses. La pluie a pris place, légère et fugitive, portée par les vents égarés de l'Atlantique. Le petit bonhommme a perdu sa tête.

Mais, rien n'est perdu ! La retrouvera-t-il jeudi, ou bien vendredi ?

Les flocons coquins repasseront orner la terre boueuse d'hermine délicate. Je regarde le ciel...

Écrire commentaire

Commentaires : 0