Les textes de ce site sont protégés et interdits à la reproduction sans autorisation de l'auteur.

Les personnages
Craminor

Craminor...

 

 

Un monde extraordinaire que j'ai mis en image.

 

Le mage Darklor se profile derrière la grande Tippi. Il tient son bâton magique tandis que Yoxor défend le monde de son épée Escalabor. Marktout, le marmouset pétomane en est pour sa peine. La fée des mots, Falbulopat, se soucie peu de lui...

Les chlampifous du Flammeschloob sont guillerets et Griffus, l'homoncule bulbilidineux en pince pour Yoxor.

Le hériflon syphlonné sert le thé aux héros de cette aventure. Leur but ? Détruire le Naintor et libérer la Déesse Amora, prisonnière en Frigévia et réunifier les mondes victimes de la tyrannie...

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    Corine (samedi, 23 mars 2013 16:11)

    Ah bah quand même. Il n'y avait pas le carré des commentaires et il arrive avec le 3. Je reconnais bien là ta petite tête!
    Les noms sont marrants, et j'aime bien les contes, je reviendrai te lire !

  • #2

    Coco (ri-co) (jeudi, 18 juillet 2013 16:15)

    Ah j'ai failli attendre. C'est quand que tu le fait en BD ? J'aimerai bien voir la tête des personnages.

  • #3

    Eve Zibelyne (jeudi, 18 juillet 2013 16:19)

    Ahhh, pas le temps de dire ouf, je venais juste de mettre l'épisode, pff... Bonjour Corine !
    En BD ? Mince, tu imagines le boulot ? J'en ai pour un an au moins, ah, ah, mais l'idée est bonne, pour un jour futur... J'aurais moins à écrire, mais le dessin c'est encore plus long, alors... à suivre !
    Bises ma Coco

  • #4

    java (mardi, 23 juillet 2013 18:49)

    MA belle et douce amie, je ne veux pas briser l'enchantement tout de suite, je ne lirais que lorsque cela sera édité et j"aurais ainsi un livre de toi en plus dans ma bibliothèque

  • #5

    Eve Zibelyne (mardi, 23 juillet 2013 22:06)

    Ah, mon Java, tu te souviens de ton commentaire sur la moutarde ? La déesse Amora en est née, pff, il va falloir que je brise son bocal un jour... Merci de ta visite, bisou !

  • #6

    Falbalapat (vendredi, 26 juillet 2013 13:56)

    Moi, j’aime bien les pétales de fleur… Et ma jolie Zibelyne.... Tu as une écriture savoureuse et beaucoup de talent... Merci et bisous.

  • #7

    Eve Zibelyne (vendredi, 26 juillet 2013 15:37)

    Merci jolie Fée des mots ! Je m'incline devant toi avant de te dessiner, et de poursuivre l'histoire !

    Bisous ma belle !

EXTRAITS

Craminor Episode 11


 

Un Flammeschloob[2]s’avance vers eux, guilleret. Son sourire traduit la béatitude qui l’habite. Griffus est enchanté de rencontrer un de ses congénères, si lointain soit-il. Une forte odeur de moisissure témoigne de la force vitale du guilleret compère qui se joint à la troupe. Les deux végétaux entament un long conciliabule ponctué de frétillements rieurs. 

 

Griffus ronronne du bulbe aux facéties du Flammeschloob qui virevolte de racine en racine. Les chlampifous accrochés à son chef protestent de toutes ces turbulences à en perdre les spores.

 

Le petit être est l’objet de toutes les attentions. Rares sont ceux qui peuvent se vanter en avoir rencontré, je le sais bien. Je hèle le hériflon syphlonné et lui offre une tasse de thé qu’il déguste à petites lampées, trempant son bec cornu dans le breuvage miellé. Les chlampifous ragaillardis relèvent la tête.

 

— Je me nomme Winschtrubierslurp ! Et vous ?

 


Marktout pète d’une fleur nauséabonde. Ah ? Redeviendrait-il lui-même ?

 

Un fleuve de mots déferle sur les chlampifous étourdis.

 

— Fée pipelette ! Éructe en éternuant celui qui semble être l’aîné. Winschtrubierslurp opine du bonnet et rattrape les lettres mélangées dans ses mains. Confuse, la fée se confond en souffletis éperdus sous l’œil goguenard du marmouset.



[1] Cœur, âme

[2] Petit être corné sympathique à tête de bois champignonnée. Sous-ordre des griffus.

Craminor Episode 10


 

— Moi, j’aime bien les pétales de fleur…

 

Une toute petite voix chantante se cristallise. Les lettres se forment et s’enfuient, à l’unisson.

Elles semblent chercher leur chemin, avant de fondre s’incruster sur le tronc d’un frangibus palmé[2]. Le marmouset escalade les branches basses avec la vélocité d’un arachmouta. Je ne soupçonnais pas tant d’agilité chez ce trotte-menu !

 

— Moi, j’aime beaucoup les pétales de fleur…

 

Les lettres crépitent comme ces bonbons qui éclatent sous la langue.

 

— Qui es-tu ? Et où te caches-tu ? Viens te montrer, petite fée coquine !

 

Les lettres rient sous la frondaison. Elles clignotent d’une lumière bleutée, irisée de mauve tendre.

 

— Je suis celle qui te suis, celle qui est, et celle qui sera. Et toi ? Qui es-tu, drôle de fleurisseau[3] ?

— Je ne suis pas un fleurisseau ! Je ne tue pas mon prochain ! Je suis un fier marmouset ! Et toi, pourquoi me suis-tu ? Serais-tu une Amélie Croton qui travaille au chapeau du frangibus ?

 

— Je te suis indispensable, car je suis ce qui est, et ce qui restera.

 

Les lettres papillonnent sur l’arbre, formant les phrases tour à tour.

 

— Il suffit de jouer !

 

Le « En vœux-tu en voilà » sursaute et se griffe le limbe. Marktou a tort de regimber. Après tout, cette jolie fée des mots bleus est amusante ! D’un froissement de feuille, il chuchote à l’oreille du gibbonet. Le petit ne se sent plus de joie et bulle d’un panache mauve qui hume la jacinthe.

 


[1] Couille, roupette, coucougne…

[2] Arbre à rien faire qui porte le chapeau, à défaut de marmouset

[3] Nom donné aux fleuristes en Flaminor. Il n’y en a pas sur Craminor où la cueillette est proscrite par les elfes.

Craminor Episode 9

Griffus me câline la joue de sa nervure centrale. C’est bien ma veine ! Une feuille homosexuelle ? Je lui rends sa caresse d’un doigt précautionneux. Après tout, pourquoi pas ? Il ronronne du bulbe et une deuxième bière apparaît comme par magie. Je m’assieds près de ce nouvel ami fort précieux.

 


Craminor Episode 8

Au troisième jour le paysage a changé. L’air s’est rafraîchi. Une brise légère a chassé les odeurs aigres de sueur rancie.  La piste rouge a laissé place à la tendresse d’une herbe verte qui chatouille agréablement mes pieds cornés. L’herbe mouillée entre les doigts de pieds est un régal après la poussière des jours passés.

 

— Bougrecouille !

 

Marktou trébuche. Une herbe sifflante ! L’herbe file à la vitesse de l’éclair. Elle attrape la jambe du marmouset. Il n’a pas encore saisi ce qui lui arrive que je suis sur lui. Rapide et précis, je tranche au pied. Les herbes de légende existent donc en ce monde.

 

— Il faudra rester vigilant !

 

Le gibbonet barbu a eu peur. Il n’a jamais eu maille à partir avec les herbes. Il se redresse fièrement du haut de sa petite taille et remonte son pantalon froissé.


Craminor Episode 7

Je laissais au vestibor mes frusques légères et entrais dans Frigévia bardé de langues de carottes, aubergines et courgettes que je m’empressais de distribuer avant que le gel ne les raidisse.

Le garde de faction prenait sa part. Je saluais le bocal géant serti de son couvercle rouge sang. Il régnait sur la glace, tel un monument, éclat coloré sur le blanc qui pleurait, alentour. Les rennes veillaient sur Amora, dans l’espoir insensé de découvrir cette déesse inconnue. Ils broutaient avec reconnaissance la nourriture fraîche, encore tiède de la chaleur de ma doublure. En remerciement, ils m’offraient la chaleur de leur pelage, le temps de ma pêche.

 

La chouette hoche la tête en roulant de gros yeux.


Craminor Episode 6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les elfes ont reposé leurs tasses opalines. Leurs veines rougissent un instant, puis s’apaisent, chemin bleu roi sous les toges légères de limbes pétiolés (1) .

Un froufroutement soyeux me chatouille les oreilles. Une chouette se pose sur mon épaule. Elle s’ébroue, un voleté de duvet blanc m’empanache les cheveux. J’éternue bruyamment.


— À vos souhaits !


La chouette est bien polie, mais, si elle cessait de se lisser les plumes, mon nez s’en sentirait mieux ! Comme si elle avait scruté mes pensées, elle descend en se dandinant sur mon bras. Posée sur mon genou, elle me fixe intensément.


Craminor Episode 5

Les elfes ! Ils étaient là, à m’observer, fondus dans la sève nourricière.

 

— Bonjour ! Nous prenions le thé quand nous vous avons vu entrer. Le thé sera froid. C’est un grand malheur ! Mais à grand malheur bonheur est bon puisque nous avons un invité. Allons !


Celui qui paraît être le chef s’incline, un tantinet obséquieux. D’une main tendue, il me montre un encerclement de troncs avant d’ouvrir dignement la marche.
Le marmouset ne se tient plus de joie.


— Il y a des gâteaux de macadam… hi, hi ! Et des giraumons farcis aux fleurs d’hémérocalles !



Craminor Episode 4


 

Je maudis Darklor et ses belles paroles. Craminor est bien l’enfer ! J’ai l’impression de me dessécher. Ma peau craquelle comme celle ses serpenters qui hantent les trous de la mangrove pour vos attraper les mollets.

 

— Il faut franchir le cercle des apparences !


Je bondis, épée en main. La jungle m’épie en ricanant, mais je ne vois personne.


— Il faut franchir le cercle des apparences !


Un gratouillis sur mon pied gauche. Je n’en crois pas mes yeux. Un marmouset hapalide (3)  se cure le nez sans vergogne sur mes panards fatigués ! Il me fait sa plus belle grimace et grimpe à ma jambe de pantalon.


— Bonjour Yoxor ! Tu en as mis du temps à trouver le chemin !


— On se connaît ? Quel chemin ? Ça fait deux jours que je suis la piste et il n’y a rien d’autre que cette foutue chaleur qui me cuit la peau !

 

Le marmouset se trémousse de rire.


— Oh, le nain ! Tu serais donc ici par hasard ? La piste mène à nulle part ! Le droit chemin est pour les imbéciles. Ils se perdent dans le néant, et leurs os sèchent au soleil. Tu as franchi l’invisible, la barrière de tes peurs. Ici, tu es à Craminor.
Là-bas – il montre la piste qui se trouble sous l’onde de chaleur – là-bas, tu parcourais les artères du néant.


Moqueur, le marmouset hapalide se cure les dents d’une pointe d’os parfaitement limée.
Je retiens mon dégoût. Je n’ai pas l’intention de répondre à la provocation. Les marmousets gagnent toujours à ce jeu-là.
Ainsi donc, ma halte est providentielle… Franchir le cercle des apparences ? J’ai pénétré le ventre de Craminor, délaissant l’illusoire, mais je n’ai pas encore ouvert les yeux.
Le marmouset m’apparaît soudain plus sympathique. Enfin un porteur de bonnes nouvelles !


 Un sifflement aigu me fait tressaillir. Les arbres se mettent en mouvement ? Leurs écorces s’arrachent et déplient des bras graciles qui n’en finissent pas.

 

(1) Genre de mammifère nain et poilu, onglivore
(2) Serpent des mers du sud de Flaminor
(3) Croisement de lutin et de singe

 

 

Craminor Episode 3


— La légende de Craminor n’est que légende. Nous l’entretenons pour tenir les trolls à l’écart de ce territoire. Tu es dans la porte ouest de Craminor. Tu es bien vivant, n’est-ce pas ?


Je reste coi, médusé. Tout ça, cette peur, ces fariboles n’étaient qu’esbroufe ?


— Mais, et Caliste, et mon enfant ? Et si je ne reviens pas ?


— C’est ton fardeau Yoxor. Tu peux le refuser. Le monde sombrera alors un peu plus dans le chaos.

 

Caliste ira mourir dans le grand désert gelé, aujourd’hui, ou demain ? Ton choix t’appartient.
Je reste silencieux, abattu. Je sais bien que la Grande Tippi a raison. Ma Caliste reviendra, au mieux, gelée... Comme beaucoup, elle aura perdu un doigt ou deux. Ses fonctions vitales seront amoindries et elle ne pourra plus avoir d’enfants. Au pire, elle ne reviendra pas.
Ma décision est prise.


— J’abattrai le Naintor ! Je suis prêt !

 

* Croisement entre un matou et une araignée

Craminor Episode 2

C

 

— Le cercle des anciens s’est réuni cette nuit pour désigner l’élu.

— Ah oui ? J’ai répondu distraitement à l’arachnide velu, préoccupé par un besoin irrésistible de trouver un coin pour uriner.

— Écoute-moi ! La voix tonne, incroyablement sonore pour une aussi petite bête.

— Fais ce que tu as à faire et écoute !

 

Je m’exécute et pisse le long d’un tronc sec. Du coin de l’œil, je lorgne vers mon interlocuteur. La taille de ses attributs indique que c’est un mâle. Une femelle aurait été plus aimable.

Je rengaine mon attirail et me pose, bras croisés, les yeux dans les yeux de…

 

— Gaudin. Je m’appelle Gaudin, de la lignée des Ventrues.

— Pardonne-moi Gaudin. Je ne fais que rentrer de Frigévia et mes pensées étaient ailleurs.

— Je sais, peu importent les salamalecs ! Le temps presse. La grande Tippi a parlé. Tu es l’élu choisi par le Conseil des Anciens. Le mage Darklor a agité les runes et les a jetées dans la tourbe des temps d’avant. La grande Tippi a proféré les incantations interdites avant d’arroser la terre du lait de la dernière licorne.

— Une licorne ? Il reste une licorne ?

— Chut ! Imprudent ! Si un troll t’entendait, tu aurais l’air finaud ! Ton nom est sorti du grand tirage. Le grattage de la terre l’a confirmé. Tu as gagné Yoxor ! Tu es l’élu !

 


Photo Eve Zibelyne
Photo Eve Zibelyne

Craminor Episode 1

Le soleil vert du matin me glace les os. Brrr, qu’il fait froid dans cette aube livide. Le sol givré me colle aux pieds, visqueux de cette glue translucide de gelée de poisson.  J’en ai assez ! Je ramasse vivement le fruit de ma pêche. Les poissons étripés pèsent moins lourd dans ma bourdaline . Je n’ai qu’une hâte, changer de monde. Retrouver la douceur de Flaminor et son soleil rouge flamboyant.

 

Je peine jusqu’à la porte spatiotemporelle, mouillé d'une sueur froide. La femme en faction est soudée à la glace. Les pendeloques de son nez frémissent à ma vue. Gling ! Une stalactite se brise sous la pression sanguine. Il y a peu de femmes à Frigévia. Elles ne résistent pas dans ce morne univers. Elles meurent plus que les hommes et le déséquilibre se fait cruellement sentir... Je claque une bise sur ce nez gelé et je glisse des sucreries dans sa combinaison avant de m’engouffrer dans le sas d’acclimatation. Pauvre femme ! Elle devra attendre de longs mois avant de réintégrer la planète chaude. C’est la loi. Dès la majorité, chaque humain doit six mois de service obligatoire par tranche de six ans de vie. Six mois sans vie privée, dans des conditions extrêmes, pour cinq ans et demi de réjouissances. Je ne sais même pas à quoi elle ressemble, défigurée sous son masque givré.


C’est ainsi depuis l’avènement du roi de Flagezye.